Faire coïncider demande et développement de compétences pour l’Emploi en Afrique

Emplois pour les Jeunes et les Femmes
Pavillon Congo
16:00 to 17:00

D’ici à 2050, un tiers de la population mondiale des jeunes vivra en Afrique. Les économies en croissance rapide nécessitent des compétences flexibles avec de solides investissements dans le capital humain pour éduquer, former et soutenir les personnes tout au long de leur vie et de leur carrière. Le défi consiste à établir un lien entre les besoins des économies, à intégrer les jeunes dans le marché du travail, à promouvoir les initiatives et les entreprises, à mettre en place des systèmes agiles pour faire face au changement industriel et à la percée technologique, à toujours être prêt à saisir les opportunités de croissance et à offrir aux travailleurs la possibilité de faire partie de la transformation. Les milieux d’affaires et universitaires abordent conjointement les enjeux pour la jeunesse et l’emploi.

Une main-d’œuvre qualifiée de manière inadéquate constitue un obstacle majeur pour les entreprises. Aujourd’hui, cependant, l’Afrique ne tire pas suffisamment profit de son capital humain potentiel et n’est pas suffisamment préparée à l’impact de la quatrième révolution industrielle. Dans ce nouvel ordre mondial, géré par l’intelligence artificielle et une automatisation accrue, tout porte à croire à une forte demande dans les secteurs de la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques ainsi que pour des compétences en technologies de l’information et de la communication dans diverses branches d’activité en Afrique. Une réflexion critique, une créativité et une intelligence émotionnelle seront également nécessaires.

Les questions pour le débat incluent :

  • Comment les gouvernements et les parties prenantes du secteur privé peuvent-ils collaborer pour mieux comprendre la base des compétences en évolution et les scénarios émergents en matière d’emploi ?
  • Quels sont les progrès réalisés en matière d’enseignement et de formation techniques et professionnels (EFTP), ainsi que dans d’autres interventions éducatives ? Y a-t-il des enseignements sud-sud à tirer de pays tels que le Brésil ?
  • Quels sont les secteurs les plus affectés par la pénurie de compétences, et quelles interventions spécifiques sont requises ?